Derby life

Roller Derby Hit : les doubles facettes des joueuses

Roller Derby Hit : les doubles facettes des joueuses

L’univers du roller derby intéresse de plus en plus, mais qui de mieux pour en parler « parler » que les joueuses elles-mêmes ? Aujourd’hui c’est Céline a.k.a Zion Lion qui nous présente son projet de diptyques photos. Découvrez ses premiers clichés qui mettent en avant trois Gueuses (de Pigalle).

Lorsque que Céline a mis en ligne les premières photos de son projet, j’ai tout de suite accroché à l’idée. Sa volonté de mettre en avant la double personnalité des joueuses se retrouve très bien dans ses clichés. Pour aller un peu plus loin j’ai décidé de lui poser quelques questions.

-

5Seconds : Comment t'es venue l'idée de ce diptyque?

Céline : Les raisons les plus évidentes de ce projet sont que je suis photographe d'une part et que je me suis mise au derby (cette année) d'autre part. En découvrant l'univers folklorique du roller derby, notamment cette double personnalité (qui parfois n'en a pas une) des nanas qui font parties de ce sport, j'ai voulu allier le portrait au sport.

Je veux montrer la diversité du derby et la diversité des corps et de l'âme de ce sport

L'idée des derby names est ma première source d'inspiration et d'ailleurs, quand tu rentres dans ce sport tu connais parfois mieux les derby names de tes copines que leurs vrais prénoms. J'ai donc trouvé ça logique de les présenter telles 'sont, dans la vie de tous les jours, au naturel et illustrer leurs derby names, qui les représentent telles des guerrières prêtes à affronter le track coûte que coûte.

Je veux montrer la diversité du derby et la diversité des corps et de l'âme de ce sport : les petites qui ne paient pas de mine mais qui te projettent à 5 mètres, les plus rondes agiles comme des loups, les joyeuses dont la tête à chaque entrée de match fait froid dans le dos...

Un moyen d'éviter les clichés et de dire que : "l'habit ne fait pas le moine".

Coline / Tabass Co

5S: Où souhaites-tu emmener ce projet ?

C : Je souhaite photographier d'autres filles qui le veulent bien. J'aimerais surtout pouvoir photographier des nanas de différentes ligues (et pas uniquement les Gueuses de Pigalle) pour montrer que le sport grimpe, mais aussi que chaque ligue a ses petites coutumes, des façons différentes de se maquiller, de s'habiller avant un match, etc..

Si tout cela se goupille bien, j'aimerais à terme, exposer mes diptyques. Ça, ce serait vraiment le top.

Charline / Fidèle Castreuse

5S : QuelLEs ont été les principales contraintes dans la réalisation du projet ?

C : Comme le projet vient seulement de débuter, ma plus grosse contrainte est de trouver une homogénéité dans la série, sans que ce soit trop lassant et répétitif. Il faut trouver de nouveaux lieux, de nouvelles poses pour chaque photo. Finalement la plus grosse contrainte c'est tout le boulot photo, mais quand c'est fait dans la joie et la bonne humeur, tout roule.

Margaux / Rusty Spoon

5S : Que retiens-tu des shootings que tu as fait pour le moment ?

C : Je n'ai pas encore suffisamment fais de shootings pour avoir une anecdote bien croustillante à raconter, mais j'ai été tellement heureuse de l'enthousiasme des copines pour les premières photos (que je remercie d'ailleurs encore énormément <3), qui aiment ce qu'elles font, ce qu'elles sont et qui s'assument sans prétention.

Un plus qui m'a permis de me dire que j'ai bien fais d'apprendre le roller pour la première fois à 23 ans, et que j'ai bien fais d'allier ce sport à ma plus grande passion.

-

Pour retrouver le travail de Zion Lion ou bien si vous souhaitez participer à son projet en posant devant son appareil, c'est par ici : 

Site : http://www.celinenebor.com
Facebook : Celine Nebor 

 

 

Partager ce reportage

a lire également

voir toutes les actualités

Commentaires


Vous devez être connecté pour pouvoir commenter les articles.

ou cliquez ici pour vous inscrire, c'est rapide et gratuit !